fr
nl
en
de

Maison du Patrimoine médiéval mosan

Place du Bailliage 16

5500 BOUVIGNES (Dinant)

082/22.36.16

www.mpmm.be

info@mpmm.be

Archéologie   Histoire   

Maison du patrimoine médiéval mosan

BOUVIGNES (Dinant)BOUVIGNES (Dinant)BOUVIGNES (Dinant)Carte wallonie

 

Description

Abritée dans la prestigieuse "Maison espagnole" de Bouvignes (Dinant), la Maison du patrimoine médiéval mosan a pour vocation de mettre en valeur le cadre naturel, historique et patrimonial de la vallée de la Meuse et de remonter le cours de son fabuleux passé. Plusieurs outils interactifs jalonnent le parcours de visite de l'exposition permanente, agrémentés par un vidéogramme de synthèse sur la Meuse médiévale. L'objectif ultime est de se réapproprier l'héritage médiéval en vue de mieux comprendre les éléments constitutifs de notre environnement et de contribuer à leur gestion future.

La "Maison espagnole" Propriété de la ville de Dinant, la Maison du patrimoine médiéval mosan est abritée dans un bâtiment de prestige, classé et intégré au Patrimoine exceptionnel de Wallonie. L'édifice qui a précédé la « Maison Espagnole » était déjà qualifié de « grande maison du marché » au XVe siècle. Il fut incendié lors du sac de la ville de Bouvignes par les troupes du roi de France en 1554. C'est un maître de forges, Gobert Maistrecocq qui fut l'artisan de sa reconstruction entre 1569 et 1578. La remarquable charpente de l'édifice comporte une série de croix de Saint-André dans sa structure et culmine à plus de 11m. Des modifications lui furent apportées dans la première moitié du XVIIe siècle lors de la pose des trois frontons ornant les façades. En 1888, elle devient maison communal et école pour garcon, avec logement pour l'instituteur. Au XXe siècle et après la fusion des communes, son affectation devient principalement culturelle avec une bibliothèque et un petit musée. Le musée Le projet de ré-affectation de l'ancienne "Maison espagnole" est né de la volonté communale de valoriser les études patrimoniales menées sur Bouvignes, et plus largement en région dinantaise dans les années '95 par la Région wallonne. Il a pu se concrétiser grâce à un financement européen approuvé par le Gouvernement wallon le 18 juillet 2002, dans le cadre du programme FEDER Objectif II rural. Après une longue gestation nécessaire à l'élaboration du concept (1995-2002), trois phases de travaux et d'aménagements ont présidé à la création du musée.